2012-06-18T23:50:00+02:00

Miroir, mon beau miroir...

Publié par Fraise

181821 4067766089586 618884303 nOr donc, en triant, je suis tombée sur une photo de moi, prise en colo, probablement en juillet 2002.

 

Choc. 

 

Je ne me reconnais pas. Si bien sûr, ce sont les mêmes cheveux, je me souviens de ce haut et de ce pantalon, et surtout du bandana noir qui ne m'a pas quittée jusqu'en terminale. Mais ce corps ? 

 

Je me suis toujours vue grosse. Une autre photo, un peu plus loin dans l'album, le prouve : la main devant le ventre, comme pour cacher des bourrelets invisibles. La révélation d'une fragilité bien implantée, d'une certitude bien présente : je suis grosse. J'ai toujours dit "de toutes façons, je n'ai jamais été mince, c'est dans ma morphologie d'avoir du ventre."

 

Cette photo prouve le contraire.

 

Voilà pourquoi elle me perturbe autant, voilà pourquoi je la scrute depuis une heure. Elle remet en cause un des fondements de mon image. Elle ébranle cette espèce de fatalité avec laquelle je vis depuis des années.

 

Elle réveille également cette vieille rancune envers ma mère, qui a si bien implanté dans le cerveau de la gamine maigrichonne que j'étais (j'ai retrouvé des photos plus anciennes sur lesquelles j'ai des jambes de sauterelle et les joues creuses tellement je suis mince) la peur de grossir qui, paradoxalement, te pousse à engloutir toujours plus, avec toujours plus de culpabilité parce que "ça va droit sur les fesses" mais que c'est délicieux, qu'il y en a à portée de la main, et que ton frère, lui, il peut en manger autant qu'il veut.

 

J'ai envie de saisir cette photo, et de la lui mettre devant le nez pour demander "Pourquoi ?" 

Pourquoi tu as emmené cette gosse si mince dans le bureau d'un diététicien pour lui apprendre à "mieux manger", l'expression qui camoufle le régime ? 

Pourquoi tu lui as dit et répété de faire attention à son poids, de ne pas manger ci ou ça ? 

Pourquoi tu n'as pas été capable, toi, de te remettre en question pour ne pas me refiler tes peurs idiotes, tes fragilités, et tes complexes à la con ? 

 

Je pense que je vais garder cette photo précieusement.

Pour qu'elle me rappelle que le cycle doit s'arrêter. Et qu'il n'y a pas de fatalité, ni de morphologie de base. 

Juste mon corps, ce qu'il a été, ce qu'il est et ce qu'il sera. 

 

 

 

PS : à lire, également, pour le point de vue d'une maman... http://www.penseesderonde.fr/2012/06/chocolat-noir-versus-chocolat-au-lait-de-la-connerie-du-di%C3%A9t%C3%A9tiquement-correct.html

 

Voir les commentaires

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog