2011-05-27T20:55:00+02:00

... Et dans quelle étagère ?

Publié par Fraise

Approche. Regarde cette fille, là. Une brune, ronde mais hyper féminine. Avec de beaux yeux verts. Tu as envie de la connaître ? Viens, entrons dans son esprit.

 

champ_coquelicots.jpgC'est le bordel. Un joyeux bordel, qui part un peu dans tous les sens, mais plutôt gai et sympathique. Un champ de coquelicots ensoleillé. De loin, c'est harmonieux. De près, ya pas mal de mauvaises herbes qui piquent, et des petits carrés plus confortables. Mais on s'y assiérait bien faire un pique nique, tout de même.

 

Il y a de la volonté. Même si elle est presque inconsciente. Cette fille-là sait qu'elle va se sortir de toutes les situations. Du moins, elle se fait confiance, sans se poser de questions. Et ça marche, étonnament. Elle est forte, malgré son air naïf et un peu trop gentil. Elle encaisse. Oui, ça fait mal, mais elle résiste. Elle tombe, mais elle se relève. Elle avance, malgré les obstacles et les sables mouvants.

 

Une zone d'ombre. Très noire, grise, comme recouverte de cendres. Un paysage en ruines, dévasté. C'est le lieu secret de son coeur, là où elle se rend quand la vie et les autres la blessent un peu trop profondément. Elle s'enfonce dans ce désert terne et silencieux, elle marche, elle patauge, jusqu'à ce qu'elle retrouve la lueur du soleil, et une clairière verdoyante. Elle aime ce désert, comme elle aime la clairière et le champ de coquelicots. Elle les accepte et les reconnaît comme une part d'elle-même. C'est ainsi.

 

Dans la clairière, une source fraîche jaillit et chantonne. Elle offre son eau à quiconque voudra la boire, une onde pure et apaisante. A l'ombre des arbres, chacun pourra trouver un peu de repos et de répit. Mais qui voudra y construire une cabane, et y vivre ? Cet endroit est accueillant et chaleureux. Mais jusqu'ici, aucun chevalier ou chasseur, aucun paysan ou archer ne s'y est attardé. Certains se sont repus de l'eau douce, et des fraises des bois qui poussent sous le saule pleureur. Ils ont pillé ce lieu, l'ont sali, puis sont partis. Et la nature a repris ses droits. Sur l'écorce de l'arbre, des clous recouverts par le bois. Sur la rive, des ornières dans lesquelles pousse la mousse moelleuse.

 

Un voleur au grand coeur y vit depuis peu. Pour combien de temps ? Le chant monotone de la source le ravira-t-il suffisamment pour qu'il souhaite y rester toujours ? De l'eau, des fruits et l'ombre d'un arbre pour logis. Que demander de plus ? Mais l'homme est incapable de rester seul en paix dans sa demeure. L'ennui le guette. Et les oiseaux dans le saule ont beau déployer leurs plus beaux chants, la source a beau se parfumer, le ciel entre les feuillages a beau changer de couleur, l'ennui gagne toujours. Sauf s'il en décide autrement. Sauf si le destin finit par mener un Elfe au pied léger dans ce lieu trop souvent piétiné.

 

Un champ de coquelicots, rouges comme sa bouche qu'elle s'amuse à peindre.

Un champ de ruines, noires comme ses cheveux qu'elle pare de plumes et de perles.

Une douce clairière, verte comme l'émeraude de ses yeux rieurs.

 

Il y a d'autres paysages à parcourir. Mais elle-même ne les a pas encore explorés. Ne lui gâchons pas la joie de la découverte...

Voir les commentaires

commentaires

Nanou" 04/06/2012 00:29


je mets un commentaire pour surenchérir le "j'aime" 

Fraise 08/06/2012 12:01



J'aime que tu aimes ;)



Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog