2012-04-20T13:22:00+02:00

Mamma mia

Publié par Fraise

Pendant des années, j'ai détesté ma mère.

Pour moi, elle n'avait jamais été une maman, dans le sens où elle ne m'avait jamais protégée, jamais consolée, jamais écoutée, autant de "qualités" qu'on attend d'une mère. 

 

Je la rendais responsable de mon mal-être, de mon manque de confiance en moi, du fait que je sois si mal dans ma peau, si complexée par mon poids, notamment, que je n'arrivais même pas à aller à la plage ou à la piscine sans une serviette enroulée autour de moi, que je laissais tomber au dernier moment, juste avant d'entrer très rapidement dans l'eau, pour que personne ne voie ce corps que je détestais. 

 

3196_1144723415346_1145336520_428151_4076506_n.jpg

Je n'avais pas tout à fait tort. Objectivement, elle a fait beaucoup de mal. Depuis que j'ai 2 ans, elle me dit que je suis grosse, que je vais grossir, elle surveille la moindre miette que je mets dans ma bouche en me disant que ça va "droit sur les fesses", tout en me donnant du chocolat sur son index, juste après les biberons. Des remarques anodines, en passant, mais systématiques, répétées, et profondément destructrices.

 

J'étais au collège, je n'avais même pas fini ma croissance, quand elle m'a emmenée voir un diététicien pour "m'apprendre à réguler mon alimentation". Diététicien qui n'a même pas eu l'intelligence de lui dire qu'une enfant qui n'est pas obèse (et j'étais loin de l'être...) n'a pas besoin de voir un diététicien, ni de réguler son alimentation. D'autant qu'à cet âge, ce sont nos parents qui préparent les repas...

 

 

C'est là que la spirale de l'obsession du poids a commencé. De diététicien en diététicien, de régimes hyperprotéinés en régime soupe au chou, mon poids a fait du trampoline pendant des années, remontant toujours plus haut, sans jamais se stabiliser. Et lorsque, devenue adulte, je rentrais chez mes parents, la première chose que je m'entendais dire c'était "tu as encore grossi, non ?". Quand ce n'était pas "tu es trop maquillée, on dirait un clown" ou "mais qu'est-ce que c'est que cette coiffure ?"

 

Jusqu'à ce paroxysme, l'année dernière, quand, après 5h de route dans ma petite voiture remplie de cartons, le coeur en petits morceaux, alors que j'avais tout laissé derrière moi, mes rêves, un amour, des amis, mes affaires, et même mon chat, je suis descendue de la voiture. Elle est sortie de la maison, pour m'accueillir. Et a dit, comme un cri du coeur : "Mais qu'est-ce que tu fais grosse dans cette tenue !". 

 

Oui, ma mère a fait beaucoup de mal à mon ego, à mon estime de moi-même, jusqu'à me convaincre que je ne valais rien, que je n'étais pas digne d'attention ni de compliments. Ce qui m'a causé pas mal de problèmes, à tous points de vue. D'autant plus que cette attitude se contredisait lorsqu'elle vantait mes qualités devant ses amies. A n'y rien comprendre. 

 

Et puis, j'ai grandi. Et j'ai compris que ma mère était un être humain, avec beaucoup de défauts, certes, mais avec le droit à l'erreur, également. J'aurais pu continuer dans ce rapport conflictuel, dans cette colère qui me rongeait.

J'ai choisi de pardonner.

J'ai choisi l'empathie.

J'ai choisi de la comprendre.

 

Et j'ai compris que ce n'était pas à moi que tous ces reproches, ces mots violents et destructeurs s'adressaient. C'est à elle. Elle se déteste si profondément, depuis toujours, qu'elle ne supporte pas de rester seule avec elle-même, qu'elle ne supporte pas de se regarder, qu'elle pleure à chaque gramme pris. Elle éprouve un profond besoin de reconnaissance, qu'elle tente de combler en me montrant ses tableaux, que je dois admirer, comme si elle était l'enfant qui me montre ses dessins, et moi la maman qui la complimente.  

 

Aujourd'hui, c'est de la compassion que j'éprouve pour cette grande gamine de 52 ans, qui en paraît 40, mais qui, dans le fond, n'est qu'une enfant qui a peur qu'on cesse de l'aimer. 

 

Il paraît qu'on devient adulte le jour où on accepte le fait que ses parents ne sont, après tout, que des êtres humains. 

 

3196_1144723375345_1145336520_428150_1885364_n.jpg

Voir les commentaires

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog