2011-01-04T08:46:00+01:00

Vidée

Publié par Fraise

deprime.jpg2011 commence vraiment très mal.

Un weekend relativement merdique :

 

- premier soir, stress total, déprime, l'ex n'est pas juste "mince", non, elle est super bien roulée. Je veux dire, ça m'aurait facilité les choses si ça avait été une planche à pain, mais non elle avait un joli petit cul rebondi juste ce qu'il faut, mis en valeur par sa tenue, elle dansait trop bien, elle était super sexy, même le lendemain matin en survêtement blanc... Le Nam a fait un bad trip d'alcoolique, il m'a parlé comme à une grosse merde, le pied. Et pour couronner le tout, au milieu de la soirée, Lola a affiché partout des photos de l'époque où elle était dans le groupe. Très délicat. Je m'attendais à en voir une du Nam et de l'ex en train de s'embrasser à chaque coin de salle. Bref, un cauchemar ponctué de larmes récurrentes.

 

- journée du samedi, levés à 8h du matin, le Nam encore soûl qui continue à me parler comme une merde avant que je m'énerve et qu'on aie une sérieuse explication. Regrets, pardon ma chérie etc. Impossible de me rendormir, alors je me suis levée et j'ai tout rangé dans la maison. Recouchée à 11h, levée à 14h, le bordel partout et on dirait que personne n'a rien remarqué. Je veux dire, j'ai pas rangé pour qu'on me fasse une haie d'honneur, mais une petite remarque au passage, ça m'aurait fait plaisir. L'aprem, on est allés visiter le village voisin, très mignon. Faux espoir : jusqu'au dernier moment, j'ai cru que l'ex n'allait pas venir, que j'allais enfin avoir un moment de tranquillité avec mon homme et nos amis, mais non... Et en plus, au moment de l'inévitable photo de groupe, elle était à côté du Nam et moi à l'autre bout. Oui, c'est un détail, mais crois-moi, dans un weekend comme ça chaque détail compte.

 

- deuxième soir, trop envie qu'elle se casse, qu'elle soit pas là, je regrette d'avoir dit ok. Je suis tellement rongée que j'en discute avec mon père, le truc impensable : parler de mes relations amoureuses à mes parents ! On fait un jeu, le Nam ne se met pas dans mon équipe, ce qui m'énerve au plus haut point, mais visiblement il s'en tape. Il doit être déjà bien avancé sur le chemin de la beuverie. On mange, ça va un peu mieux. Mais après, tout le monde se remet à danser, et j'ai de nouveau le moral à zéro. Là, Lola vient me proposer un mille bornes avec l'ex et elle. J'hésite, mais bon ok. Et finalement, c'était pas une si mauvaise idée, car comme le Nam n'était pas dans le coin, j'étais plus détendue (pas besoin de toujours "checker" pour voir où était l'un, où était l'autre). L'ex veut retourner danser, du coup je suis obligée d'y retourner aussi, pour surveiller...

 

La soirée se passe, mais à un moment, je ne vois plus le Nam, ça fait un moment qu'il a disparu, je commence discrètement à le chercher. La porte des toilettes communes est fermée, il doit y être. Je retourne faire un tour mais au bout de 15 minutes, toujours pas. J'ai peur qu'il se soit endormi sur la cuvette, en train de vomir (oui, ça arrive souvent avec cette bande d'alcolos). Je rameute du monde involontairement, on ouvre la porte. Les toilettes sont faites de telle façon qu'une première porte ouvre sur un lavabo, et une deuxième sur les toilettes. Là, Elodie, la "meilleure amie" du Nam sort des lavabos, elle ferme la première porte derrière elle, ce que je trouve louche. Tout le monde part avec elle, mais j'ai un pressentiment, je reste, et j'ouvre la deuxième porte... Le Nam, caché derrière, l'air d'un gamin qu'on aurait trouvé la main dans la boîte de bonbons... Super. Finalement, le danger n'était pas là où je l'attendais. Craquage et pétage de câble en mode "qu'est-ce que tu foutais, putain, avec Elodie dans les chiottes !!!!!!!!!!" A noter qu'Elodie est censée être lesbienne, mais qu'elle est amoureuse du Nam depuis 15 ans.

 

Aujourd'hui encore, j'ai le doute. Au fond de moi, je sais que mon Nam est profondément honnête, il déteste mentir, et je pense qu'il ne s'est rien passé dans ces toilettes. Mais putain, toutes les apparences sont contre eux !!! Ils seraient sortis de là en se tapant dans le dos, et là il m'aurait dit qu'ils avaient discuté en vomissant ensemble, je l'aurais moins mal pris. Mais se cacher, comme ça, c'est plus que louche... Bref, on a terminé la soirée/nuit comme on a pu. Le Nam, complètement soûl, s'est énervé contre Lola qui lui demandait de baisser le volume, il a frappé un mur et s'est cassé la main. Bien joué !

 

Hier, j'avais pris ma journée, à la base pour ranger la maison, me reposer, faire le plein d'énergie pour retourner au boulot et me battre encore et encore. Et résultat, on l'a passée aux urgences pour que le Nam se fasse poser une attelle... Il est arrêté 10 jours, donc pendant presque 2 semaines, je vais me lever toute seule le matin et le regarder dormir...

 

Ce matin, j'ai aucune motivation, aucune énergie, j'ai juste envie de baisser les bras, de démissionner et de passer mes journées sous la couette, en hibernation.

roule-en-boule.jpg

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog