2011-11-08T14:36:00+01:00

Toujours pas.

Publié par Fraise

Encore du pas joyeux, du merdique, du foireux. Désolée, mais je pense que 2011 me déteste. Pourtant, en additionnant 2+0+1+1 ça fait 4, qui est censés être un de mes "chiffres porte-bonheur". La superstition, c'est vraiment pourri.

 

Je te raconte mes derniers déboires ? Si, si, allez, tu vas te marrer. Si tu aimes l'humour noir.

 

Top 10 des trucs merdiques qui me sont arrivés en 2011 (par ordre chronologique, ou à peu près) :

 

1 - J'ai été victime de harcèlement moral de la part de mon ancien directeur, ce qui m'a mise sur la route de la dépression. Les points 2 et 3 ont confirmé cette tendance.

 

2 - Mon ex m'a trahie. Si tu veux des explications, tu en auras , , et encore ici et . Certes, au final, ça m'a permis de repartir de zéro, de trouver quelqu'un qui m'aime vraiment et qui a les mêmes envies que moi dans la vie. Mais du coup, je n'arrive plus à lui faire confiance...

 

3 - J'ai vécu quelques temps chez mes parents. Comment décrire ce quotidien fait principalement de prises de bec avec ma mère, de pleurs et de dépression ? Ca a fini en antidépresseurs, d'ailleurs.

 

4 - J'ai été ruinée. Sans boulot, avec un déménagement Toulouse-Valence à payer, pas de prime de précarité en fin de CDD... J'ai accumulé les dettes, je me suis retrouvée à -1000€ sur mon compte, que mes parents ont renfloué. Depuis, ils gardent sous clés ma carte bleue et mon chéquier, et me donnent une somme en liquide chaque mois. Tu connais plus infantilisant et humiliant, à 25 ans ? Beaucoup de gens me disent "c'est bien, tu as de la chance, tes parents t'aident". Ce qu'ils ne savent pas, c'est que cet argent, ainsi que les quelques dizaines d'euros par ci par là qu'ils m'ont "donné", ils comptent bien que je leur rembourse. Mon père m'a envoyé hier par mail, un tableau excel récapitulant toutes les fois où ils m'ont donné 20€ en liquide, etc. Et donc, la somme totale que je leur dois, soit environ 5 000€ (cela inclut le renflouement d'environ 1000€ et le crédit de ma voiture, 2 600€ (cette somme là, il est donc normal que je la leur rembourse)). Notons que ma mère ne travaille pas, qu'ils possèdent 2 maisons, dont une est en location, et que mon père gagne environ 10 000€ par mois. Et non, j'ai pas mis un zéro de trop. En parallèle, rappelons que je gagne actuellement 680€ par mois.

 

5 - Ma voiture, tiens, parlons-en. Mes parents m'ont permis de l'acheter l'an dernier, en me prêtant l'argent, que je leur rembourse depuis chaque mois. C'était mon cadeau de Noël. Seulement, voilà : le vendredi 28 octobre dernier, il pleuvait, et nous descendions à Nîmes dans la famille de mon amoureux. Aquaplanning, virage dangereux : accident. Evacués par les pompiers, j'ai été brulée au 2e degré par l'airbag, et j'ai une entorse cervicale. Mon chéri s'en tire avec quelques douleurs musculaires aux lombaires. Rien de grave, heureusement. Comme disent les gens autour de moi "Tu as de la chance, ce n'est que du matériel". Sauf que ma voiture part à la casse, et que l'assurance ne m'en donne presque rien. Je n'ai pas fini de la rembourser, et je dois payer la franchise. Pendant l'année qui vient, je vais donc me passer de voiture.

 

6 - Le boulot. Je ne m'étends pas sur le sujet, tu connais la situation (et sinon, tu vas faire un tour par ). Hier, j'avais mon entretien professionnel annuel avec mon directeur. Qui m'a clairement fait comprendre que je ne serais pas à mi-temps. Ou alors, dans 2-3 ans. Allez, hop. Cherche à nouveau du boulot. Avec ce que ça comporte comme incertitudes, comme remise en question, comme changements de vie. Quant à mon chéri, il cherche toujours lui aussi. Là, l'idée, c'est "le premier qui trouve, l'autre le suit, où que ce soit". Ouais, mais c'est pas si simple dans les faits...

 

7 - Les amis. Si je te dis "pas de vie sociale" ? Ici, à Valence, je ne connais personne. Mes amis sont à Lyon, Toulouse, Paris ou Clermont-Ferrand. Soit au minimum à 50€ aller-retour. Ce que je ne peux pas me permettre. J'ai fait une croix sur certains amis toulousains, trop liés à mon ex. D'autres m'ont déçue. Et en attendant, personne.

 

8 - Mon frère. Mardi dernier, mon père m'a appelée, en me disant que mon frère ne voulait pas m'inviter à son PACS. Comme tu le sais peut-être, ça fait environ 2 ans et demi qu'on ne se parle plus. Sans jamais s'être clairement expliqués sur le pourquoi de la situation. Mon père m'a convaincue d'envoyer un mail à mon frère, pour lui donenr ma vision des choses et essayer de recoller les morceaux. Ce que j'ai fait. Morceaux choisis : "J'ai pas envie d'être exclue du reste de ta vie. J'ai envie d'avoir un lien avec mes futurs neveux et nièces, j'ai envie de partager les bons moments de ta vie, parce que j'ai assisté aux mauvais, aux moments où tu partais en vrille avant d'être avec Anne-So. Alors dis-moi ce que tu me reproches, que je m'excuse si j'ai fait quelque chose de mal sans m'en rendre compte. Et dis-moi si je peux faire quelque chose pour arranger cette situation qui s'est dégradée parce qu'on a jamais pris le temps de mettre les choses au clair. Ça fait de la peine aux parents de voir qu'on ne se parle plus. Et ça me fait de la peine d'avoir perdu mon frère" Morceaux choisis de sa réponse... "La vérité de ma volonté à ne pas vouloir te voir souvent est diverse, ton comportement envers maman que je juge trop irrespectueux. Sans oublier le fait qu'un inconnu se permet de la tutoyer alors qu'il ne me semble pas que tes ex (visiblement mieux élever sur ce point) ne l'on jamais fait! Anne-so les vouvoies d'ailleurs... De plus, depuis que j'ai quitté les parents j'ai travaillé de très nombreuses heures dans différents boulot, je n'ai pas connus le chômage plus de 4 jours et je n'ai jamais eu un salaire supérieur au SMIC au taux horaire mais je me taisait. Toi, je te vois te plaindre de ta situation dans laquelle tu t'ai mise toute seule d'ailleurs et cela je suis contre. Le simple fait de savoir le peu de temps que tu travailles et que ton gars touche le RSA m'agace. Aujourd'hui on est plus chez les parents et comme tu l'a dit j'ai trouvé ma voie. Et bien, ma voie et ma vie ainsi que ma vision de la vie est à des milliers de kilomètres de la tienne donc je préfère qu'on ne se vois pas trop souvent au risque que je m'énerve. Je crois d'ailleurs que tu ne voulais pas particulièrement venir... de plus je sais ce que tu penses de notre PACS, ceci est ton point de vue. Le fait de ne pas t'inviter est notre choix! Je respecte ton point de vue alors respecte notre choix. Voila tout, il n'y a pas d’abcès à percer bien que toi et anne-so seront jamais des amies. Je pense que tu comprendras tout ceci et tu accepteras sans problème notre décision." Outre le fait qu'il se permette de juger ma vie, je dois ici rappeler quelques éléments de contexte : mon frère a tout arrêté 2 mois avant le bac, pour entrer à l'armée de Terre. Il a fait ses classes, puis en est sorti. C'est là qu'il est venu habiter avec moi, très déprimé par ce qu'il ressentait comme un échec. Depuis, il a cumulé les petits boulots pour gagner sa vie. L'an dernier, il est entré en BEP paysagiste, pour avoir un diplôme. Lorsqu'il habitait chez mes parents, il buvait beaucoup, se droguait, insultait régulièrement ma mère et l'a même frappée un matin. Je trouve donc sa réponse très ironique. Bref, je me vois donc obligée de faire une croix sur mon frère, pour éviter qu'il ne me fasse trop souffrir.

 

9 - Je n'aurais pas de quoi faire des cadeaux de Noël. Ce matin, j'ai reçu une alerte mail pour réaliser un inventaire à Valence. J'ai donc un master, et je vais aller faire un inventaire pour espérer pouvoir acheter quelques cadeaux à 10€ aux gens que j'aime. Risible.

 

10 - Un ras-le-bol général, qui fait que la moindre contrariété m'apparaît comme insurmontable, un grain de sable qui vient s'ajouter au monticule de trucs merdiques. C'est la saleté chez moi, parce que mon chéri et moi n'avons pas la même vision du rangement. C'est la taille de cet appartement, qui ne me permet pas de tout ranger et donc induit un bordel permanent que je ne supporte plus. C'est une remarque d'un collègue, en passant, sur sa nouvelle voiture flambant neuve. C'est l'apparente immobilité de mon chéri qui fait que je désespère de le voir trouver du boulot. C'est sa mère, qui voudrait à tout prix qu'on fasse du sport, et ne peut comprendre que je n'en ai pas l'énergie mentale. C'est ma mère, qui n'a même pas été capable de me dire une seule fois en 6 mois "ça me gêne que ton copain me tutoie, demande-lui de me vouvoyer". C'est mon père qui, pour m'aider à "ne rien oublier" me rabache les démarches administratives que je dosi faire, ou les sommes que je lui dois. C'est la Sécu qui met trop de temps à faire mon changement de régime, m'obligeant donc à avancer tous mes frais médicaux (y compris les quelques 300€ d'hopital suite à l'accident). C'est la CAF, à qui j'ai renvoyé depuis des semaines des papiers pour obtenir une APL, et qui ne donne aucun signe de vie.C'est le CMP de Valence, qui me donne un rendez-vous en janvier, me laissant ainsi largement le temps de me pendre 3 fois avant de s'occuper de mon cas.

 

Je me dis que ça va passer, que 2012 ne peut que bien se dérouler après 12 mois aussi merdiques.

Mais ça fait 11 mois que je me dis que ça va passer.

Ca fait 11 mois que je me bats tous les jours pour mettre un pied hors de mon lit et affronter ma journée.

Ca fait 11 mois que, moi la littéraire qui a les chiffres en horreur, je fais des budgets, et d'autres budgets, et encore des budgets pour essayer de ne pas dépenser plus que ce que je gagne, en vain.

 

Ca fait 11 mois que je m'enfonce, petit à petit, et que la lumière au bout du tunnel s'affaiblit.

 

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Folavril 16/11/2011 13:48



Bonjour Fraise,
La psychanalyse est peut être une solution... mais avant de se lancer dans l'aventure il faut trouver le thérapeute qui convienne (et ne pas hésiter à changer plusieurs fois avant de trouver le
bon et d'entamer la cure). C'est une vraie aventure, il faut accepter de remettre en cause ses acquis, d'affronter ses peurs, et de changer... on y gagne plus de liberté dans la vie ! Ta
dépression a un sens pour toi, et n'est pas simplement une maladie (elle l'est, mais pas que..). Autre chose, si tu craques, n'hésites pas à rappeler le CMP et insiste pour avoir un rdv
rapidement en précisant que c'est une urgence, je ne pense pas qu'ils puissent te refuser un rdv dans cette situation.
Je t'envoie plein d'ondes positives et de courage! J'espère que tu vas bientôt sortir de tout cela...



Fraise 20/11/2011 10:49



Ca fait un moment que je me dis que ce serait bénéfique, la remise en question ne me fait pas peur, le changement non plus. Je les attends, même. Mais je n'arrive pas à faire le premier pas. Je
ne sais pas qui contacter, comment présenter les choses... Et puis, il y a cet écueil financier, encore et toujours.


Merci pour tes encouragements !



Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog