2012-10-14T17:03:00+02:00

"Des années d'espoir, des éternités de désespoir"

Publié par Fraise

grossesse enceinte ventre bebeIls sont partout autour de moi.

 

Ces visages souriants, ces ventres insolents, cette joie extraordinaire des nouveaux parents. Frère, cousins, amis, inconnus, c'est comme si j'étais soudain exclue, mise à l'écart. Je ne les connais même pas assez pour partager leur bonheur à fond, pour apaiser un peu les cris de mes entrailles en pouponnant mes neveux, petits-cousins et bébés d'amis. 

 

C'est un étrange mélange de joie et de mélancolie, de plaisir et de tristesse. Une sensation douce-amère, qui me prend par les épaules, puis descend dans ma  poitrine, pour échouer dans cette cavité inutile qui me hurle de m'occuper d'elle. Et pourtant, ça n'a pas l'écho du désespoir d'il y a quelques années. C'est juste une vaguelette de tristesse, comme une déprime hivernale comparée à une dépression. Mais elle est là, alors j'essaie tant bien que mal de faire avec. 

 

Je crois que ce sera un des premiers sujets que j'évoquerai quand je me serais décidée à prendre rendez-vous avec un psy. Parce que, quoi que j'en dise, il suffit que j'évoque le sujet un peu longuement pour en avoir la gorge nouée, et pour que des larmes me montent aux yeux. Je me rends bien compte que ce n'est pas normal, et que cette sorte de souffrance doit avoir une origine tout autre que ma simple horloge biologique qui tintinnabule à mes oreilles. J'aimerais en comprendre la raison avant de reporter ces années de douleur sur mon premier enfant. 

 

En attendant, je vais essayer de mettre de côté la mélancolie, et de cultiver la joie réelle que je ressens à l'annonce de ces bébés à venir. 

 

 

 

 

PS : Le titre est un extrait de cette citation : 

"L'enfant commence en nous bien avant son commencement. Il y a des grossesses qui durent des années d'espoir, des éternités de désespoir" (Marina Tsvetaeva)

Voir les commentaires

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog