2010-12-20T09:52:00+01:00

C'était quoi déjà la chanson ? Ca m'éneeeerve...

Publié par Fraise

Florilège de situations crispantes au boulot...

 

morice_enerve.jpgN+1 : "Je t'ai fait des corrections sur le compte rendu de réunion de mardi dernier, mais après j'ai pas eu de nouvelles, tu l'as pas envoyé, tu sais le compte-rendu ça sert de feuille de route pour la semaine, ça sert à rien de l'envoyer la veille etc."
Je l'avais envoyé l'après-midi même de la réunion. Et il était dans les destinataires.

Alors oui, ça n'a l'air de rien comme ça. Sauf que ça arrive 5 fois par jour. Et qu'à force, ça commence à faire beaucoup. Et le pire, c'est que quand je m'agace à cause de ça, il me dit "mais tu sais, je reçois plein de mails, ça peut arriver que j'en oublie" l'air de dire "pourquoi tu t'énerves, je n'ai rien fait de mal".

 

Et moi, j'en reçois combien par jour ? Et j'en oublie combien ? Et combien de fois il me passe un savon parce que j'en ai oublié UN SEUL ?

 

 

 

~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~

 

N+2 très énervée dès le matin, sans même dire bonjour : " Il est fini mon bilan ? J'ai rendez-vous demain pour le présenter "
Moi : "............... Il est loin d'être terminé, étant donné que je n'ai que 3 réponses sur 12 des bilans individuels"
N+2 : Oui, mais j'ai rendez-vous demain. Débrouillez-vous pour le terminer."

 

Sous-entendu : je ne travaille pas, pourquoi le document n'est pas déjà fini depuis 5 jours que je suis dessus ?

Réponse : parce que synthétiser les bilans de tous les établissements culturels de la ville, ça prend plus que 5 jours... Mais ça elle n'en sait rien, puisqu'elle n'a jamais travaillé et que même aujourd'hui elle s'attribue le travail de ses assistants.

 

Alors moi je veux bien tenter l'impossible, mais me dire la veille que je dois le finir pour hier, une fois ça va, deux passe encore, mais toutes les semaines, ça fait beaucoup. 

 

~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~

 

10-11-062.jpgLes entretiens annuels d'évaluation. Un grand moment en soi, encore plus sympa quand tu dois en passer 2 pour le prix d'1. Oui, parce que N+1 et N+2 n'ont pas pu se mettre d'accord pour savoir lequel des deux me le ferai passer, puisque je suis à cheval sur leurs deux services. C'est tellement plus simple de m'en faire passer 2 au lieu de me faire passer un seul entretien avec eux deux en même temps... Bref.

 

Je passais celui avec N+2 un lundi à 10h30. Or, l'assistante de direction m'avait calé le rdv avec N+1 à 11h. Etant donné que N+2 a systématiquement 20 minutes de retard minimum, et que physiquement, il me faut 10 minutes pour aller de l'un à l'autre, c'était impossible. J'ai donc demandé par mail, le mercredi précédent, à l'assistante de décaler ce rdv. Comme j'étais absente le vendredi, et comme je n'avais pas eu de réponse de l'assistante, j'en ai parlé à mon N+1 le jeudi aprem, en lui disant très clairement que je ne pourrais pas y être et qu'il fallait que l'assistante lui propose un autre rdv pour moi.

 

Et voilà que le lundi, à 11h, j'ai un coup de fil de N+1, pas content du tout, qui me demande où je suis car il m'attend pour mon rdv !! Derrière lui, j'entend l'assistante dire qu'elle n'a pas eu de mail, ce qui me fait voir rouge. Je transfère donc immédiatement le mail envoyé à l'assistante à mon N+1 en lui disant que je ne mens jamais, et que ce mail a été lu dans la minute après l'envoi. Il me répond "je n'ai pas parlé de mensonge me semble-t-il mais de ne pas avoir l'information du changement de date. Nous avions discuté de ce double entretien qui devait finir à 11h pour revenir après ici. Je vais tenter une approche pour ton entretien, en début d'après midi. Bon appetit d'ici là"

 

Si ça, ce n'est pas de la mauvaise foi !!! Résultat : j'ai passé mon entretien l'après-midi même, à fleur de peau, et j'ai fondu en larmes au milieu, ce qui lui a permis de me manipuler avec brio en m'expliquant gentiment que tout était ma faute, puisque je me mettais trop de pression.

 

~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~

 

enerve-aujour.jpgAutre anecdote sympathique : La semaine de mon arrivée, en septembre, N+1, N+2 et un directeur artistique de Festival, que nous appellerons Thomas (nom pris totalement au hasard) se sont réunis pour faire un chemin de fer d'un dossier de présentation du festival, que je devrais mettre en page avant le 1er novembre.

 

Je n'en ai pas entendu parler avant fin octobre, quand N+1 m'a demandé de téléphoner à Thomas pour avoir des infos. Or, N+2 et d'autres m'avaient mis en garde contre ce Thomas, me disant d'éviter au maximum de l'appeler car il allait ensuite me harceler. Comme j'avais beaucoup de travail par ailleurs, et que ce festival n'était pas ma priorité, j'ai laissé filer.

 

Chaque semaine, mon N+1, en passant par mon bureau pour aller dans le sien, me disait "tu as appelé Thomas?" je répondais soit "non" soit "je n'ai pas pu l'avoir", ce qui est un genre de botte secrète à la "c'est pas faux" de Perceval pour éviter de dire "non". Je me disais que lui ou N+2 avaient les infos, et qu'ils pouvaient me les passer, ou que Thomas n'avait qu'à me contacter, lui, puisqu'il était demandeur !

 

Un jour, j'ai demandé à N+1 si lui-même n'avait pas d'infos : il m'a répondu "demande à N+2 elle doit tout avoir". N+2 m'a regardé avec de grands yeux, l'air de dire "mais de quoi parle-tu, je n'ai rien de tout ça". J'ai encore laissé passer un peu de temps.

 

Un matin, N+1 me dit "où tu en es pour le dossier du festival ?" Je lui réponds "nulle part, puisqaue je n'ai aucune info". Et là il commence à s'énerver, en me disant qu'à chaque fois qu'il m'en parlait ça n'avançait pas, qu'on avait plus d'un mois de retard sur ce dossier, et qu'il était harcelé par Thomas qui voulait des nouvelles. Mon sang n'a fait qu'un tour, et je lui ai répondu que je n'avais aucune info, que quand je lui en demandais il me renvoyait systématiquement vers les deux autres et que les deux autres faisaient la même chose, que je voulais bien mettre en page un dossier, mais que sans plan, ni textes, ni photos, je ne pouvais physiquement pas le faire.

 

Et là, tiens-toi bien. Il saisit un dossier sur son bureau, l'ouvre, et dedans, il y avait tout. TOUT je te dis ! Le plan, les textes, tout. Il me dit "c'est incroyable que tu n'aies pas récupéré ces infos, j'en ai fait plein de photocopies, j'ai dû t'en donner une" Moi "Non, je n'ai jamais eu le plan sous les yeux". Je ne rêve pas là, il y a bien un sous-entendu comme quoi la faute vient de moi, non ? Quand je le lui dis, il me dit "mais pas du tout, je ne sous-entends rien voyons".

 

 

Un manipulateur professionnel. Un pervers narcissique. J'ai déjà eu affaire à un pervers narcissique dans une relation personnelle et amoureuse, il m'a détruite, il a détruit la moindre estime de moi que je pouvais avoir, la moindre pensée positive, et ça m'a pris 3 ans pour en guérir. Là, j'ai qu'une envie : fuir à toute vitesse.

 

Mais que veux-tu que je fasse ? Il faut bien que je bosse, il faut bien que je gagne des sous, et puis le boulot en lui-même me plaît...

 

Alors je cherche un autre boulot, et je me recroqueville en attendant que ça passe...

pervers-narcissique.jpg

Voir les commentaires

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog