2013-06-11T06:20:00+02:00

Anna May

Publié par Fraise

C'est un petit exercice qui tourne sur la blogosphère. Et c'est quand j'ai lu celle de Ciloubidouille que j'ai eu envie de m'y mettre, même si mes 16 ans ne sont pas si lointains... 11 ans, quoi. Pour le titre du post, c'est une référence à une chanson du groupe Diving with Andy, dont je ne trouve AUCUNE version vidéo sur l'internet... Mais vous pouvez écouter via Deezer ou Spotify...

 

Chère Béné, 

 

Tu ne supportes pas qu'on t'appelles Bénédicte, je te rassure, ça n'a pas changé : aujourd'hui quand je me présente, je dis "salut c'est Béné". Toi, tu t'inventes plein de pseudos que tu gribouilles sur tes agendas, tes cours et tes cahiers. Ça tue l'ennui. Parce que je le sais bien, que tu t'ennuies.

 

Tu es en seconde, option Sciences de l'ingénieur (aujourd'hui encore, je ne comprends toujours pas ce qu'on foutait là). Tu t'ennuies à mourir pendant les cours, alors tu dessines, tu écris des poèmes, tu en recopies certains que tu connais par coeur (que je connais encore par coeur aujourd'hui), tu lis le Seigneur des Anneaux sous la table (ne critique pas le film. Je sais que la première fois que tu l'as vu, tu as pensé que c'était une trahison du bouquin, mais vois-le plutôt comme une réécriture, et tu deviendras fan aussi du film). Tes "amis" te prennent pour une originale, une intello originale. Tu verras très vite que ce ne sont pas vraiment des amis, ils profitent surtout de ta facilité pour améliorer leurs notes. Mais ce n'est pas grave : tu changes d'amis tous les deux ans, en moyenne, et ceux-là ne sont pas pires que les autres. 

 

Cette année déjà, tu as découvert le cinéma, et l'analyse cinématographique : Bergman, Fellini... Tu as établi, sous l'influence de ton prof préféré, M. Meunier, une hiérarchie dans les films : il y a ceux qui sont dignes d'être analysés, et les autres, ceux qu'on ne regarde que pour le plaisir. Ne fais pas ça, je t'assure. Tu comprendras très vite qu'il n'y a pas de hiérarchie dans la culture. Que la pop-culture aussi s'analyse, tout aussi bien, et qu'elle représente tout autant les références culturelles d'une génération que les films d'auteur. Pareil pour les bouquins : revendique le fait de lire de la science-fiction, de la fantasy. 

 

Ton rêve, c'est de devenir prof de français et de cinéma, comme M. Meunier. Tuaimes t'identifier à des figures que tu admires : ton grand-père, ton prof... Et ces figures te guident sur cette voie. Mais à un moment donné, ma grande, tu vas devoir tracer ton propre chemin. Et ce ne sera pas une trahison, ce sera juste ta décision. 

 

http://3.bp.blogspot.com/-bMEc9ixDDok/UB_hO9PyflI/AAAAAAAAC_I/GgdSUevUROE/s1600/persona-ingmar-bergman-liv-ullmann-bibi-anderson.jpg

 

J'aimerai te prévenir de certaines erreurs que tu vas commettre, pour qu'elles ne te fassent pas souffrir, mais elles sont malheureusement nécessaires. Celle qui me hante encore, c'est Alex. Par la suite, il y en aura d'autres, des pourris comme lui. Des qui te traitent comme un objet, sans que tu dises rien, en en redemandant. Mais ce seront des maux nécessaires pour que tu saches ce que tu ne veux pas, puis ce que tu veux, et qu'enfin tu trouves l'homme de ta vie. Ne complexe pas de ne pas savoir rester seule. Tu as besoin de ces expériences pour former ta relation à l'autre, compliquée par ta relation avec tes parents. 

 

Ah, tes parents... Là tu dois être en pleine rébellion. Tous les soirs, tu claques la porte de ta chambre en hurlant contre ta mère. Vas-y, hurle. Mais tu sais, ça ne changera rien. Tu ne la changeras pas, elle sera toujours aussi dure avec toi, aussi cassante, aussi destructrice. Dans le fond, ce n'est pas vraiment sa faute. Un jour, tu comprendras. Un jour, tu prendras en main ta guérison, tu entameras cette thérapie à laquelle tu penses depuis... ah zut, tu n'y penses pas encore, c'est en terminale, en cours de philo que tu en as entendu parler. Bref, dis-toi qu'aujourd'hui rien n'est encore réglé, mais c'est en progrès. Tout ce mal-être que tu ressens, ces moments de déprime profonds, ce manque d'estime de toi, tout ça trouvera une explication, et tu iras mieux, promis. 

 

Au fait, tu n'es pas grosse. Tu es magnifique. Je suis tombée sur une photo de toi en colo, en triant des cartons. Tu as la main devant le ventre, et je sais ce que cette main signifie : "je dois rentrer mon ventre, personne ne doit voir mon ventre" Mais, ma chérie, QUEL ventre ? Sur cette photo, tu es gaulée comme un mannequin. Je donnerais tout, aujourd'hui, pour avoir ton corps, et me rendre compte de la chance que j'ai. 

181821 4067766089586 618884303 n

 

Profite des années qui se profilent devant toi. Elles vont être magiques : de la création, du cinéma, des amitiés, de l'amour (du vrai, celui-là, c'est presque le seul dans la liste jusqu'à l'homme de ma vie), du cheval (profite du cheval. Ça me manque tellement. Gueule pas, p'tite conne va, toi c'est tes parents qui te le paient !). Fais un peu plus la fête. Essaie d'être heureuse envers et contre tout. 

 

Je suis fière de toi. Tu m'as créée telle que je suis. Tes erreurs - nos erreurs - nous ont appris à sortir de notre trou, à nous affirmer, à savoir qui nous sommes et ce que nous voulons, ce qui n'était pas gagné. Alors, ma petite rebelle, continue comme ça. 

 

Bisous inter-temporels.

 

PS : Va écouter du Metallica. Tu ne connais pas encore ce groupe, mais je te jure que tu vas adorer. Par contre, ne lâche rien, et continue de kiffer Linkin Park ;)

 

 

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog