2014-01-17T09:34:13+01:00

"Que deviennent toutes les larmes qu'on ne verse pas ?"

Publié par Fraise

Il y a des gens, beaucoup de gens, qui, quand ils sont face à quelqu'un qui pleure, disent "chhhhhht".

Pensant peut-être rassurer la personne qui est en train de pleurer. La calmer.

 

Que veut dire ce "chhhht" ? 

C'est l'équivalent d'un "chut". 

D'un "chut" qui veut te faire taire, qui te demande d'arrêter de pleurer.

Un "chut" qui te dit que tes pleurs gênent, que tes pleurs dérangent. Qu'il faut que tu arrêtes de pleurer, parce que pleurer, c'est montrer que tu es mal, montrer ta tristesse, alors que tu devrais la garder enfouie en toi, bien profondément.

C'est peut-être une façon de dire "je ne veux pas te voir pleurer, parce que cela me rend triste pour toi".

Mais voilà ce que je pense.

Si tu tiens vraiment à une personne, la plus belle façon de le lui montrer est de lui offrir une épaule pour pleurer. De lui dire "vas-y, pleure, ça fait du bien. Pleure, fais sortir toute cette tristesse hors de toi". Parce que la tristesse qui ne sort pas nous bouffe, nous ronge, nous détruit. La tristesse doit sortir. Elle doit être exprimée.

 

Pendant toute mon enfance et mon adolescence, ma famille m'a taxée de fille "trop émotive" "trop sensible" "à fleur de peau". Parce que je pleurais. En portant ce jugement, ce qu'on me disait, c'est que je ne devais pas pleurer, ou en tout cas, pas le montrer, car c'était une source de moqueries. Alors je pleurais dans mon lit, au fond du jardin, cachée dans le placard...

Le résultat, à l'âge adulte, c'est que même lorsque je traverse une épreuve réellement difficile, telle qu'un deuil, je m'interdis de pleurer. Je garde ces larmes en moi, et même lorsque j'ai très envie de les faire sortir, je me fais taire moi-même. Je m'engueule intérieurement, je m'auto-flagelle en m'interdisant de montrer un signe de faiblesse. Je garde ma tristesse, ma colère, mon angoisse, ma peur, en moi. Et je les laisse me dévorer de l'intérieur. 

 

Changeons notre regard sur les larmes. N'attendons pas d'une personne qu'elle soit toujours joyeuse, car c'est renier ce qu'elle vit, ce qu'elle est. Une vie est faite de rires et de larmes. Ne vouloir partager que les rires est profondément égoïste et hypocrite. Permettons à nos enfants d'exprimer leurs émotions par les larmes. Acceptons que les adultes que nous sommes aient, eux aussi, le droit de pleurer. Et je crois que nous serons tous, sinon plus heureux, du moins, moins malheureux. 

 

 

 

* la citation du titre est de Jules Renard *

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog